Publié le 23 février 2021

Retour du public dans les enceintes sportives : SPORSORA se mobilise pour un retour progressif du public

Dans un contexte de réflexion gouvernementale concernant le retour partiel du public dans les stades et enceintes sportives, SPORSORA souhaite contribuer au débat en proposant des solutions concrètes. Issues de son collège « Enceintes sportives et Arenas », ces solutions permettent à la fois de tenir compte des impératifs sanitaires et d’anticiper un retour progressif à une activité plus normale. La volonté affichée par les pouvoirs publics, de procéder à des expérimentations est tout à fait louable mais l’essentiel se trouve aujourd’hui dans l’urgence que ressentent les professionnels à étre écoutés et entendus par les décideurs, alors qu’ils travaillent sur des scénarios de reprise depuis plusieurs mois.

Une situation intenable pour les acteurs de l’événementiel sportif

Depuis le début de la crise sanitaire, les acteurs du spectacle et de l’événementiel sportif voient leur activité fondamentalement remise en cause par les restrictions administratives. Privées de la quasi-totalité des recettes liées à I accueil des différentes catégories de publics, les enceintes sportives dans leur ensemble (stades, salles, arénas, hippodromes...) sont dans une situation économique alarmante, accentuée par un fort manque de visibilité quant aux conditions d’une reprise concréte.

Une enquéte menée par SPORSORA début décembre 2020 auprés d’un panel de différentes enceintes démontre que ces restrictions ont conduit a une baisse de - 80% à 100% du chiffre d’affaires par rapport à 2018-2019, sur des activités essentielles à leur modèle économique telles que les hospitalités, le merchandising ou encore la restauration.

Ces restrictions, ajoutées à un manque de visibilité sur les scénarios de sortie de crise, ne font que renforcer l’inquiétude des enceintes sur les saisons à venir.

Respect des contraintes sanitaires mais anticipation de la reprise

Les acteurs de l’événementiel sportif et du spectacle travaillent depuis le début de la crise dans le but de respecter strictement l’ensemble des prescriptions sanitaires appliquées à la population générale. La priorité est naturellement la sécurité du public afin de pouvoir accueillir ce dernier progressivement dans un cadre rassurant. Des propositions précises et exigeantes ont été développées, applicables par toutes les enceintes, quelles que soient leurs tailles.

Afin que ces mesures soient mises en place, SPORSORA demande au Gouvernement de s’appuyer sur l’expertise des professionnels, ce qui n a pas été suffisamment le cas jusqu’à présent.

Une proposition concréte : une reprise progressive, adaptée selon les territoires en fonction de critéres sanitaires prédéfinis

Les récentes annonces de la ministre de la Culture concernant les festivals cet été avec un maximum de 5000 personnes assises sont étonnantes et inquiétantes. II était pourtant acquis, notamment suite aux annonces du Président de la République en novembre 2020, que lorsque les conditions sanitaires s'amélioreraient, il conviendrait de raisonner en jauges proportionnelles et réfléchies afin de sortir de ce schéma en jauge absolue, peu pertinent et inadapté.

SPORSORA, au travers de son collége « Enceintes sportives et Arenas », qui regroupe une vingtaine d'acteurs clés du secteur, a développé une note très concrète pour le retour du pubic dans les infrastructures. Trois scénarios de reprise ont été pensés, avec des jauges progressives décidées en fonction d’indicateurs sanitaires co-définis avec les pouvoirs publics, de maniére territorialisée (par département).

Cette stratégie permettra à chaque acteur d'avoir une plus grande visibilité en fonction de l’évolution de la situation sanitaire dans son territoire, sans réinvention de nouvelles mesures à chaque épisode épidémique. Cette stratégie sera bien évidemment accompagnée de dispositions en matière de sectorisation, de flux et de protocoles sanitaires.

Les acteurs des enceintes sportives regroupés au sein de SPORSORA demandent donc aux pouvoirs Ublics d'être enfin écoutés afin de pouvoir anticiper la reprise, ce qui ne peut se faire dans de bonnes conditions qu'avec un travail en amont, en collaboration avec les professionnels du secteur.

Nicolas Dupeux, directeur général de l’Accor Arena : "Travailler sur des événements-tests est utile mais cela ne suffit pas. Demain se construit dès aujourd’hui et il faut désormais anticiper la reprise par la mise en place de mesures applicables par tous, c’est l’objet de cette démarche initiée avec les grands acteurs du sport. Nos propositions sont précises, raisonnables et raisonnées, elles n’attendent plus que d’etre entendues et partagées. "

LoÏc Duroselle, Directeur de la Programmation et des Relations Institutionnelles, Consortium Stade de France : "Depuis le début de la crise, les exploitants de stades, d’Arénas et d’enceintes sportives ont fait la démonstration de leur pro[essionnalisme au travers de la mise en place et de l’ajustement quotidien de protocoles sanitaires exigeants. En dépit de ces efforts, nous avons le sentiment qu’à chaque nouvel épisode sanitaire, de nouvelles règles du jeu sont inventées, sans visibilité pour les professionnels. Nous lançons donc un appel pour que les pouvoirs publics acceptent de définir, en concertation avec les exploitants et les organisateurs, des scénarios de reprise progressive de nos activités dont le déclenchement sera conditionné à des indicateurs sanitaires précis. Nous ne savons pas quand la crise prendra fin. Mais nous avons collectivement le devoir de nous y préparer dès maintenant pour assurer la survie de tout un secteur économique."

Magali Tézenas du Montcel, déféguée générale de SPORSORA : "Dans cette crise sanitaire, qui touche l’économie du sport et malmène ses acteurs, notre ambition au sein de SPORSORA est de mettre des propositions concrètes sur la table, pour contribuer à la reprise. Lieu d’échange unique entre les professionnels, notre commission "Enceintes sportives et Arenas " a fait travailler les acteurs directement concernés, pour faire émerger des solutions qui servent l'intéret général. C'est ce message de solutions collaboratives que nous voulons faire passer aux pouvoirs publics."

Communiqué de presse: SPORSORA