Menu
A+ A A-

Nouvelle convention entre la FFR et la LNR

La  FFR et la Ligue LNR renforcent leur collaboration avec la signature d’une nouvelle convention 2018-2023.

 

 

Celle-ci fixe un cadre ambitieux pour préparer les futures échéances du rugby français. Cette convention donne à toutes les composantes du rugby français une visibilité sur les chantiers stratégiques et une ambition commune à horizon 2023, date de l’organisation de la Coupe du Monde en France.

Le projet de Convention s’articule sur cinq priorités stratégiques pour le rugby français :

1. Renforcer la performance des équipes de France. Un dispositif global d’accompagnement a été élaboré portant sur les modalités de mise à disposition des joueurs internationaux, sur une collaboration renforcée entre entraineurs de l’équipe de France et des clubs de TOP 14, et sur la création d’un comité de pilotage des équipes de France paritaire entre la FFR et la LNR.

2. Consolider la solidarité du rugby professionnel avec le rugby amateur. Le dispositif est nouveau dans son format avec l’instauration d’une Contribution à la Formation et au Secteur Amateur (CFSA) versée par la LNR pour soutenir les actions de la FFR auprès des clubs amateurs, notamment sur la formation. Sur la durée de la convention, la CFSA s’élève à 22 M€. De plus, la LNR et la FFR déploieront dès la saison 2019/2020 la Réforme des Indemnités de Formation (RIF) dont le principe est d’indemniser l’ensemble des structures ayant participé à la formation des joueurs professionnels. Les indemnités bénéficiant aux clubs amateurs sur les saisons 2019/2020 à 2022/2023 seront de l’ordre de 3 M€.
Au total, la contribution de solidarité du rugby professionnel s’élève donc à 25 M€ sur les 5 années de la nouvelle convention.

3. Lancer un grand plan de développement de la formation française. Toute la pyramide de la formation française est renforcée avec le financement du réseau de 150 Conseillers Techniques de Clubs auprès des clubs amateurs, le déploiement des académies fédérales qui fonctionneront en partenariat avec les centres de formation des clubs professionnels, le renforcement du dispositif JIFF dans les championnats professionnels et la réforme des indemnités de formation (RIF) qui bénéficiera à toute la filière de formation dès l’école de rugby.

4. Engager 10 « Projets stratégiques » pour le rugby français. Ces projets qui seront menés en commun portent aussi bien sur l’impulsion d’une nouvelle dynamique pour le rugby à 7 en France que sur l’organisation de la Coupe du Monde 2023, la santé des joueurs, le développement du rugby français à l’international ou le développement du rugby féminin.

5. Renforcer la synergie entre les deux institutions. Le pilotage des priorités stratégiques communes du rugby français se fera désormais au sein d’une instance de gouvernance commune : le Comité d’Orientation Stratégique du Rugby Français, organe de concertation destiné à définir en commun les objectifs et la stratégie sur les différents sujets d’intérêt communs prioritaires pour le rugby français.

Bernard Laporte, Président de la FFR, a précisé que «nous souhaitions vraiment parvenir à ce niveau de conventionnement, une ambition partagée pour servir un horizon de performance en 2023. Il était essentiel de donner ce signal fort à l’ensemble des acteurs du Rugby Français, pour ne faire qu’un. 1 seul Rugby : plus fort et plus performant. Les Clubs amateurs sont la source élémentaire de notre sport, il était nécessaire qu’ils soient directement bénéficiaires de cet accord historique au travers d’un soutien effectif, notamment sur la Formation des jeunes joueurs et des dirigeants. Nous avons eu l’intelligence de défendre l’intérêt supérieur du Rugby, je me réjouis vivement de ce nouveau chemin gagnant à parcourir ensemble ».

Paul Goze, Président de la LNR, a indiqué : «Plus qu’une convention, nous avons dessiné avec la FFR un plan d’action à horizon 2023 pour la performance du rugby français. Les cinq chantiers stratégiques auront des effets bénéfiques pour tous: les clubs amateurs, les équipes de France, les clubs professionnels et nos championnats. C’est une convention dont le grand et seul «gagnant» est le rugby français. Cet accord était très attendu. Il ouvre une ère de collaboration nouvelle entre toutes les composantes du rugby français ».

Le projet de Convention a été adopté par les Comités Directeurs de la LNR et de la FFR les 25 et 26 mai. Il sera soumis aux Assemblées Générales respectives des deux institutions le 30 juin et 4 juillet 2018.

Retrouvez la présentation détaillée des cinq chantiers stratégiques en cliquant ici.

 

Retour en haut

Sporsora

Newsletter

Partenaires