Menu
A+ A A-

J-100 avant la Coupe du Monde féminine de la FIFA

Mercredi 27 février, la FIFA, le Comité d'Organisation Local et les neuf villes hôtes ont célébré le J-100.

 

 

 

 

Mercredi 27 février à partir de 19h, la FIFA, le Comité d'Organisation Local et les neuf villes hôtes ont célébré le J-100 avant le coup d'envoi de la compétition! Parisiennes et Parisiens de tous âges ont participé à un concours de tirs au but inédit au Forum des Halles.

Dans 100 jours, Paris vibrera au rythme du football féminin et des émotions d'une Coupe du Monde organisée à domicile, à l'unisson des huit autres villes hôtes! Du 7 juin au 7 juillet, les 24 meilleures équipes s'affronteront en France pour décrocher le titre suprême. Lors de ce tournoi, Paris accueillera 7 matches au Parc des Princes, dont le match d'ouverture, un huitième et un quart de finale.

À J-100 du coup d'envoi de la compétition et en simultané avec les huit autres villes hôtes, Parisiennes et Parisiens de tous âges ont été conviés à un concours de tirs au but inédit au Forum des Halles: la Mascotte officielle nommée Ettie a joué les gardiennes de but grâce à une projection lumineuse sur l'espace de la terrasse -1 du Forum des Halles.

Au 100ème but marqué, chaque ville hôte a dévoilé sa propre affiche officielle, représentant l'identité et la richesse de chacun des territoires retenus pour accueillir cette prestigieuse compétition. À Paris, l'affiche a été réalisée par Aurélien Jeanney de l'Agence Kiblind avec les enfants du Centre de loisirs des Amandiers (Paris 20ème). L'affiche officielle de la compétition sera quant à elle révélée le 8 mars, à l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes et au lendemain de l'ouverture de la vente des billets à l'unité. Les affiches des villes hôtes seront disponibles sur l'espace médias de la FIFA à des fins éditoriales à partir du 27 février.

En accueillant la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, la Ville de Paris souhaite promouvoir et développer le sport féminin dans les clubs. Fin 2019, 4 nouveaux terrains de football à 7 seront créés pour accompagner l'essor du football féminin à Paris.

À Grenoble, quelle meilleure manière de fêter l’événement et l’arrivée de la Coupe du Monde Féminine au cœur des Alpes qu’en organisant un tournoi de foot sur glace ? À Reims, outre des tournois de football auxquels ont participé de nombreuses équipes féminines, un tifo "J-100" a été déployé dans les tribunes du Stade Auguste-Delaune. À Valenciennes, le ballon était aussi au centre des débats à l’occasion d’un tournoi de futsal mixte. Pour sa part, la ville de Rennes a - comme les huit autres - retenu une affiche officielle, mais n’a pas oublié les nombreuses propositions qu’elle a reçues. Elle en a même fait une exposition dans le hall de la mairie ! Bien sûr, la fête n’aurait pas été complète sans quelques invités de renom. Dans chaque ville, plusieurs champions ont participé aux festivités et exprimé leur impatience de voir la compétition débuter dans l’Hexagone. Ainsi Patrick Vieira, qui a connu le bonheur de disputer - et de remporter - une Coupe du Monde à domicile en 1998 était de la partie à Nice, tandis que son ancien coéquipier en Bleu Vikash Dhorasoo, finaliste en 2006, était présent à Paris. Lui aussi ancien international, Marc Keller était Reims. Le Sénégalais Souleymane Camara et le Brésilien Vitorino Hilton, figures emblématiques de Montpellier, ont accompagné les internationales Clarisse Le Bihan et Sandie Toletti, tandis que Laura Georges, membre de la FIFA Legend Squad, et ses anciennes coéquipières Sonia Bompastor, et Camille Abily ont également participé aux célébrations. "On est à 100 jours de la compétition, c'est un moment fort pour tout le monde et en particulier les équipes. La Coupe du Monde, c'est demain !", a conclu Marinette Pichon, légendaire attaquante des Bleues, impliquée dans l’événement de Reims.

Dans chaque ville, la journée s’est conclue sur les mêmes scènes de joie et de fierté une fois que les affiches ont été dévoilées, mais également avec le même sentiment d’impatience de voir les 100 jours à venir s’écouler très rapidement…

"On a trop envie de revivre France 1998, trop envie de revivre l’EURO 2016 et encore plus ce qu’on a vécu cet été. Mais cette fois chez nous, en France", a confié Brigitte Henriques, vice-présidente du Comité d’Organisation Local, qui a assisté à l’événement parisien. "On compte vraiment sur vous, le public. On a déjà vendu 500 000 billets. Le 7 mars, mettez des alarmes sur vos smartphones !", a-t-elle ajouté en référence au lancement de la phase de vente de billets individuels. "Ce n’est pas une Coupe du Monde Féminine, c’est une Coupe du Monde tout court."

 

Retour en haut

Sporsora

Newsletter

Partenaires