Menu
A+ A A-

Infront accompagne World Rugby pour 12 ans

World Rugby propose un partenariat important avec la société de marketing sportive internationale Infront pour une durée de 12 ans.

 

 

World Rugby a exposé sa vision pour l’avenir du rugby international, y compris le concept proposé du Championnat des Nations et son modèle commercial, lors d’une réunion avec les principales parties prenantes du rugby international à Dublin jeudi 14 mars 2019.

La fédération internationale mène ce projet conformément aux attentes du mandat de ses fédérations consistant à constituer un niveau de compétition intense et durable, une assise financière solide pour les fédérations, ainsi qu'une véritable opportunité pour les pays émergents de se développer et de rivaliser au plus haut niveau.

Lors de la réunion des fédérations, des propriétaires de compétitions et des représentants des joueurs internationaux, World Rugby a exposé en détail un modèle de compétition innovant qui offre une véritable voie à toutes les fédérations grâce à un format en trois divisions et à un système de promotion et de relégation.

Le format proposé s'appuierait sur un partenariat commercial important avec la société de marketing sportive internationale Infront, garantissant près de 5 milliards de livres sterling (5,8 milliards d'Euros) d'investissement dans le sport sur une période initiale de 12 ans (dont plus de 1,5 milliard de £ de revenus seraient garantis pour le rugby mondial).

Le modèle commercial proposé couvre à la fois les droits médias et marketing, mais n'inclut aucune vente des parts des compétitions existantes. Par conséquent, les fédérations, les principales compétitions actuelles et World Rugby conserveraient le contrôle total de leurs compétitions et de leur modèle de redistribution des revenus.

World Rugby a également présenté les modifications apportées à la proposition initiale présentée aux fédérations en septembre 2018, à la suite des commentaires formulés par les principales parties prenantes, notamment de la part des joueurs et des compétitions de clubs :

- World Rugby a réduit le calendrier en supprimant la demi-finale ; la santé et la protection des joueurs continuant de jouer un rôle central

- les joueurs disputeront 11 matches du Championnat des Nations (et un maximum de 12 matchs si leur équipe accède à la finale), contre une moyenne actuelle de 12 à 14 test-matches par an

- l'engagement à travailler avec la International Rugby Players et les principales compétitions nationales de clubs pour optimiser le modèle

- l'engagement à investir dans un Championnat des Nations féminines pour accélérer la compétitivité mondiale du jeu

« Je tiens à remercier mes collègues des fédérations, des compétitions et des représentants des joueurs pour leurs contributions franches, constructives et positives », a déclaré Sir Bill Beaumont, président de World Rugby.

« Il a été largement reconnu que la proposition du Championnat des Nations de World Rugby, basée sur une véritable opportunité pour tous, a été élaborée avec le plus grand soin, d'après une analyse approfondie et avec une vision mondial du rugby au cœur de notre réflexion.

« Nous sommes encouragés par le fait que les modifications du format et le solide modèle financier présentés ont bien été accueillis. Tout le monde, et pas uniquement les équipes incontournables, en bénéficieront, accélérant ainsi le développement et la compétitivité du rugby mondial.

« Cependant, comme on peut s'y attendre dans un projet si ambitieux, complexe et impliquant de multiples parties prenantes, tout le monde n'est pas totalement d'accord sur la marche à suivre, notamment en ce qui concerne le système de promotion et de relégation.

« C’est une période charnière pour le rugby, et nous continuerons à nous engager et à consulter. Mais ce n’est qu’en gardant à l’esprit les meilleurs intérêts du rugby mondial que nous pourrons réaliser quelque chose de véritablement déterminant pour le succès et la continuité du rugby. »

« Nous sommes à un moment important de l’histoire de notre jeu », a ajouté le vice-président de World Rugby, Agustín Pichot. « Nous avons l’occasion de changer le paysage du rugby pour une amélioration à long terme de toutes les fédérations. Nous devons travailler ensemble pour assurer le meilleur avenir possible à notre sport - un avenir où tout le monde a sa place, où tout le monde contribue à un rugby véritablement mondial et où chacun puisse en tirer parti. »

 

Retour en haut

Sporsora

Newsletter

Partenaires