Menu
A+ A A-

2018, année charnière pour la ffgolf

2018 sera une année charnière pour la ffgolf avec, en tête d'affiche, l'organisation de la Ryder Cup 2018 en France. 

Découvrez notre interview de Céline Prevost, Directrice adjointe Marketing et Partenariats, et Nicolas Clotis, Business Development Manager, de la ffgolf.

2018 est une année charnière pour la fédération française de golf, en tête d’affiche du sport français avec l’organisation de la Ryder Cup 2018 en France. Cet évènement est une magnifique vitrine pour le développement du golf français et une excellente rampe de lancement pour Paris 2024. Autant d’opportunités en or à exploiter pour la fédération, qui vient de signer et renouveler plusieurs contrats de partenariat.

 

Les signatures de partenariats avec Decayeux Paris, Groupama, Gras Savoye, Goodyear et Europiscine, ainsi que les prolongations d’Air France et de Lacoste, rien qu’en mars dernier, illustrent un contexte impressionnant pour les affaires de votre fédération : que viennent chercher ces marques en s’engageant ou se réengageant avec vous ? que leurs offrez-vous ? 

Céline Prevost : La ffgolf dispose aujourd’hui de plusieurs atouts auxquels les marques sont sensibles et en premier lieu, l’accès à une cible premium, connectée, avec des revenus annuels supérieurs à la moyenne nationale. Pionnière dans la maîtrise de sa data, la ffgolf offre à ses partenaires une relation directe avec 410 000 joueurs de golf licenciés au travers d’e-mailings et de programmes CRM en lien avec la pratique des golfeurs. Elle propose également des dispositifs digitaux particulièrement adaptés à une population très connectée : plan média sur son site responsive www.ffgolf.org, sur ses applications IOS et Android, et relais sur une communauté réseaux sociaux en croissance.

Les marques qui rejoignent la ffgolf sont également séduites par la plateforme de relations publiques haut-de-gamme que nous avons construite avec nos partenaires : hospitalité sur les plus grands tournois (HNA Open de France, Lacoste Ladies Open de France), pro-ams (dans lesquels un golfeur amateur peut partager une partie avec des joueurs professionnels), compétitions privatives au Golf National sur le parcours de la Ryder Cup 2018 et des Jeux Olympiques de Paris en 2024…

Quels sont les programmes d’activation prévus autour de ces différents partenariats ?

Nicolas Clotis : Très concrètement, nous retrouvons différents programmes d’activation en fonction de l’attente de nos partenaires. Pour notre partenaire EUROPISCINE, nous mettons en place une activation très orientée sur nos outils digitaux. Le plan média est très complet et va permettre une prise de parole de la marque tout au long de l’année pour promouvoir le label et son réseau d’adhérents ainsi que leurs différents produits (piscines, spas, abris) à même de séduire notre population de licenciés.

Pour nos partenaires GOODYEAR et HERTZ (engagé depuis 2013), nous avons proposé des activations bien spécifiques. L’idée ici est de créer une activation en relation avec l’histoire de nos partenaires.

Ainsi GOODYEAR  récompensera tous les mois les joueurs ayant parcouru le plus grand nombre de kilomètres sur les parcours de golf, que ce soit dans le cadre de compétitions ou de parties amicales enregistrées dans l’Espace Licencié du site de la ffgolf.

HERTZ qui célèbre son 100ème anniversaire cette année, récompensera de son côté la fidélité de nos licenciés lors de leur premier renouvellement de licence ou de leur 5ème, 10ème, 15ème et 20ème anniversaire de licence.

En complément de ces activations, GOODYEAR et HERTZ relaieront leurs offres préférentielles pour les licenciés avec respectivement, un remboursement de 20% sur l’achat de vos pneumatiques et une remise de 15% sur la location de votre véhicule.

Nouvel assureur de la fédération, Groupama vous accompagnera également à travers un partenariat d’image. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette collaboration ?

NC : Oui effectivement, Groupama devient le nouvel assureur officiel de la Fédération pour les trois prochaines années, en collaboration avec Gras Savoye, courtier officiel. En plus d’un dispositif digital important permettant d’assoir son image et développer sa présence dans l’univers du golf, le logo Groupama sera visible sur les 410 000 cartes licences ffgolf envoyées chaque année aux côtés de nos partenaires historiques Rolex, BMW et Société Générale. Groupama travaille actuellement sur des offres spécifiques d’assurance qui seront proposées par la suite à nos adhérents.

Les arrivées d’un partenaire de luxe (Decayeux Paris), de courtage (Gras Savoye), de pneumatique (Goodyear), ou encore de bien-être (Europiscine) semblent se référer à l’image premium traditionnelle du golf : comment parvenez-vous à l’adapter à votre ambition de démocratiser votre sport ?

CP : Tous nos partenaires sont très à l’aise avec notre stratégie de développement. Pour preuve quatre d’entre eux nous accompagnent dans notre Ryder Cup Golf Tour qui va proposer des animations en centre-ville de mai à septembre 2018. Onze étapes sont prévues pour proposer au plus grand nombre de découvrir le golf en cette année de Ryder Cup en France…

Deux de nos partenaires de longue date seront à nos côtés, BMW en proposant une animation originale de quizz sonore golf à l’intérieur d’un de ses véhicules, Lacoste en habillant les animateurs de cette tournée et en proposant sa collection Ryder Cup dans ses boutiques environnantes. Mais deux nouveaux partenaires nous rejoignent également sur cette tournée : Decathlon, dans sa logique de développement de la pratique sportive, et Essilor qui proposera aux participants de tester leur vue et de retrouver des objets cachés sur le parcours de l’Albatros.

Aujourd’hui, sur un budget fédéral annuel de 30 M€, 7% proviennent des partenariats : comment voyez-vous cette proportion évoluer sur l’année 2018 et les suivantes ?

NC : Le budget de la Fédération est assez constant depuis quelques années. Il est étroitement lié au nombre de licenciés ffgolf. Notre objectif est de tendre vers un ratio de 10% ou plus sur les recettes commerciales qui intègrent aujourd’hui nos partenariats et la régie publicitaire de nos supports digitaux. Pour cette raison, depuis 2 ans nous travaillons activement à la prospection de nouveaux partenaires dans des secteurs d’activité non préemptés.

Nous avons développé plusieurs offres commerciales afin d’attirer le plus grand nombre d’acteurs à nos côtés. Nos propositions peuvent s’adresser à de petites structures sur de petits montants via un Club ffgolf que nous allons lancer en fin d’année, nous avons aussi développé des offres B to B ne comportant que des relations publiques sur nos évènements. Nous avons enfin différents niveaux de partenariat allant jusqu’à une offre de Partenaire Officiel octroyant aux marques la plus grande visibilité et activation que nous pouvons offrir. Nous espérons ainsi pouvoir encore attirer des entreprises dans des univers aussi variés que l’énergie, la cosmétique ou la bagagerie.

Comment comptez-vous pérenniser cette visibilité exceptionnelle pour le golf en 2018 ? Arrivez-vous d’ores et déjà à vous projeter auprès de vos partenaires à l’horizon 2024 ?

CP : Il ne s’agit pas tant de pérenniser la visibilité procurée par l’accueil de la Ryder Cup que d’enclencher une véritable dynamique de développement. Cet héritage, il a été pensé dès la période de la candidature. La construction de 100 petits golfs sur la période 2010-2018 répond aux attentes des nouveaux joueurs pour un golf moins éloigné, moins cher, moins difficile. La création, en partenariat avec Saint Quentin en Yvelines, de « Mon carnet de Golf » à destination des scolaires aura permis d’enseigner l’éducation physique, mais aussi le français, l’anglais, et les mathématiques sur le thème du golf et de la Ryder Cup à 50 000 enfants au niveau national.

Nos partenaires sont pleinement conscients de nos efforts pour donner au golf une belle place en France et adhèrent aux valeurs que nous portons. Plusieurs d’entre eux nous ont déjà confirmé leur volonté de poursuivre après la Ryder Cup, d’autres comme Hertz ont même souhaité revoir leur niveau de partenariat à la hausse par anticipation.

Et la perspective des Jeux Olympiques, à Paris en 2024, avec les épreuves de golf sur le parcours qui aura accueilli la Ryder Cup n’est certainement pas totalement étrangère à leur décision…

Retour en haut

Sporsora

Newsletter

Partenaires